Témoignages

Témoignage de Youssef : « JE PREFERE LA DUCHERE MAINTENANT »

Youssef est né à la Duchère, il a 23 ans

Personnellement je préfère la Duchère aujourd’hui. J’en avais marre de voir toujours les mêmes têtes. Le quartier est plus ouvert au monde. Il y a des nouveaux visages qu’on a pas l’habitude de voir …


Témoignage de Lina : « L’AME DE LA DUCHERE A DISPARU »

Lina est née à la Duchère, elle a 30ans

Je suis nostalgique de la Duchère d’autrefois. Les amitiés d’autrefois ont disparu. L’esprit bon enfant d’autrefois a  disparu. Nous étions tous ensemble, garçons, filles , de toutes origines. L’âme de la Duchère a disparu.


Témoignage de R…… : « LA DUCHERE C’EST UN QUARTIER ! »

R…….. est un jeune Duchèrois qui aime son quartier :

Dans tous les quartiers y a des rodéos en motos, et dans les autres quartiers c’est tous les jours, même à 5h du matin … la Duchère c’est un quartier !< … Nous déjà on en fait juste une fois par semaine et le soir on en fait pas, c’est notre seul loisir, on aime trop faire de la moto …


Témoignage d’ Aissma : « LES JEUNES DES CITES SOUFFRENT »

Aissma, 45 ans, habite la Duchère depuis le début des années 80 :

En ce moment, je suis malade. On cherche si j’ai un début de cancer. A chaque fois que j’ai mes résultats je vais sur internet pour chercher les mots difficiles. Un jour je suis tombée sur une conférence faite par le cancérologue Henri Joyeux qui m’a beaucoup touchée. Il parlait des jeunes de cités défavorisées. Il expliquait que certains cherchaient à oublier leur souffrance avec des produits stupéfiants, en plus de la cigarette et de l’alcool. Que beaucoup de ces jeunes commençaient à fumer dès l’âge de 15 ans et qu’un nombre important développera un cancer du foie à l’âge de 35 ans à cause de ces produits toxiques.

J’habite à la Duchère, chaque jour je fais mon petit tour et je vois ces jeunes regroupés entre eux en train de fumer. L’alcool, ils ne le boivent pas le jour. A mon avis ils doivent le boire la nuit. Je pense qu’ils ont honte qu’on les voit parce qu’ils savent que c’est interdit dans notre religion.

Je pense que l’on devrait ouvrir un grand centre pour les jeunes où l’on trouverait psychologues, éducateurs, et policiers. Les policiers devraient expliquer à ces personnes qu’ils sont là pour les protéger. Parce que les jeunes eux sont convaincus que la police les déteste.

J’ai remarqué que les grands du quartier de la Duchère veillent sur les petits comme sur leurs propres frères. Les grands transmettent leur souffrance aux petits et ainsi de suite. Ils sont tous gentils grands et petits, mais on sait que la souffrance conduit souvent à la haine … La pauvreté conduit au mal et « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches » – Victor Hugo.

C’est bien d’aider les réfugiés, mais la France ne doit pas oublier ses propres enfants qui souffrent beaucoup, et sa belle devise : « Liberté – Egalité – Fraternité ».


Témoignage de C….. : « UN TERRAIN DE CROSS PAS LOIN »

Le jeune C….. est né à la Duchère :

 Je voudrais avoir un terrain de cross pas loin de mon quartier car les flics ne veulent pas qu’on fasse de la moto sur le bitume. Et nous ne respectons pas les règles, parce que si je fais pas de moto je me sens pas bien. Alors que s’il y avait un terrain de cross je respecterais la loi et les règles et j’irai au terrain de cross.


Témoignage de Hajar : « LES JEUNES SONT EN DANGER »

Hajar, 42 ans habite le quartier depuis 1981 :

Souvent ils arrêtent l’école très tôt, alors parfois leur esprit critique n’est pas assez développé. Ces jeunes se sentant rejetés par la société et non compris par leur famille deviennent la proie facile des pervers.

Ces pervers parfois présents dans nos quartiers mais surtout sur Internet sont des manipulateurs, leurs coeurs sont pleins de haine. Ils se nourrissent de la sensibilité de ces jeunes en les harcelant psychologiquement. Ces monstres savent que nos jeunes sont fragiles et sans repères, donc pour les atteindre, ils se servent de la religion musulmane, puisque la plupart des jeunes ne connaissent pas leur religion.

Ces déviants se servent de tous les moyens pour faire un lavage de cerveau à nos enfants. Ils leur envoient des images blessantes et leur font croire que c’est leur devoir de sauver ces pays. Mais l’objectif de ces monstres est de sacrifier ces personnes sans diplômes et sans connaissances religieuses.

En réalité le mot Jihad ne signifie pas faire la guerre … Par exemple : Le jihad des jeunes c’est de réussir leurs études et leur vie  professionnelle.