Vis ma vie dans ma cité. Puis-je vivre la tienne dans ton quartier ?

Je vis ma vie, celle que beaucoup jugent d’ailleurs
De loin et d’après leurs critères du bonheur
En espérant résoudre mes ennuis ?
Ce n’est pas parce qu’on me dit malheureux que je le suis forcément
Et si je le suis réellement, que fera-t-on pour moi concrètement ?
On vit mes difficultés par procuration, mais qui n’a pas de préoccupations ?
Et pour équilibrer mon image, explorer TOUTE la société serait plus sage
L’égalité serait d’être observés et d’observer avec respect et objectivité
Se voir à travers le miroir de l’autre, mutuellement, sans filtres déformant
Parfois il arrive même qu’on prétende vouloir m’aider
Alors que l’objet visé est son propre intérêt …
J’en ai assez d’être observé, analysé, critiqué, qu’on parle de moi
Quand je ne recherche qu’une formation et un emploi