Dounia : Les barres finissent par tomber et les cœurs par se briser …

Dans son acharnement à espérer qu’il puisse la comprendre et par souci de conclure, Dounia cru bien faire en envoyant un dernier SMS à Louis. C’était un poème d’Adieu destiné à l’urbaniste démolisseur de barres HLM.

Désacraliser l’Amour
Est une profanation impie
Un affront à la vie
C’est en nier l’essence miraculeuse,
Briser le charme de l’aura mystérieuse
Et creuser un vide dévastateur
Un gouffre en plein dans le cœur
De l’assoiffé à qui l’on offre un leurre
De l’eau, pour la lui retirer aussitôt
L’ascenseur émotionnel est pire torture
Que celui en panne au bas de nos tours
Ô combien est douloureuse la désillusion
Bien plus que l’acceptation de sa condition

Il ne prit pas la peine de le lire jusqu’au bout, encore moins d’y répondre et le supprima machinalement avec un petit sourire de satisfaction en coin …

Laisse Béton

Après quelques semaines de pause, je reviens avec un récit poétique écrit par Younous, un habitant engagé et passionné par l’histoire et le patrimoine de son quartier : le Val Fourré sur la commune de Mantes-la-jolie en Île de France.

Younous, 36 ans, y raconte SA cité pourtant ses mots ont fait écho en moi, éveillant des émotions assoupies et des souvenirs de vie à peine enfouis.

Béton, quel est ton secret ? Je vous laisse le découvrir ici … Lire la suite de « Laisse Béton »