Relogement : la fin est proche …

Le quartier se vide. L’ambiance y est de plus en plus glauque. Nous ne sommes plus que 2 familles dans mon allée. A chaque nouveau départ, la porte d’entrée est remplacée et scellée par une espèce de « fermoir » blindé.  Il ne reste que 2 à 3 familles par allée en moyenne (10 familles autrefois). Une allée entière est déjà complètement vide et condamnée : La 530.

20171028_234701.jpg

2 années auparavant, les habitants, nos rideaux colorées, nos lumières … éclairaient et égayaient les façades de ces 2 immeubles se faisant face. Aujourd’hui, la plupart des appartements sont éteins et l’obscurité de l’un se reflète sur le sinistre de l’autre.

Malgré cela et en dépit des difficultés que nous avons eu à traverser, je suis fière d’avoir été témoin de cette disparition silencieuse, d’avoir vécu cette profonde transformation dans l’antre d’un vieil HLM au cœur d’un quartier qui change radicalement. Je suis satisfaite aussi d’avoir décris une petite parcelle de l’histoire de notre relogement quand très rares sont ceux qui s’y sont penchés.

Au fil des mois et de la douleur,  j’ai appris à ne plus m’attacher au béton, ni même à un quartier et mon espoir de « m’envoler » se trouve ailleurs que dans l’instabilité d’un logement.

Durant ces 2 années je suis passée par plusieurs états émotionnelles : la méfiance, l’espoir, la désillusion, la tristesse, la peur, l’enlisement, la colère …  Au final je suis toujours dans mon appartement.

Avec le recul, je me dis qu’il aurait été aurait été beaucoup plus pertinent qu’on nous prévienne de la difficulté d’être relogés au moment de l’annonce de la démolition. L’intention de nous rassurer était certainement bonne mais j’aurais préféré qu’on me dise :  « ça va être rude et long, courage ».

Voilà, quoi qu’il advienne c’est bientôt la fin. La date réglementaire débute en janvier 2018. Nos 2 bâtiments doivent être évacués en juin 2018. J’espère ne pas être la dernière à quitter les lieux et surtout j’espère en sortir indemne …

 

20171028_144341.jpg

5 commentaires sur « Relogement : la fin est proche … »

  1. On ne ressort jamais indemne d’une aventure urbaine comme celle là, car on y dépose ses bagages émotionnelles et il est très difficile de s’en défaire. Le temps aide à se séparer des choses futiles mais le temps n’efface pas tout, en tous cas pas les désillusions, les trahisons, les drames et les joies vécus …
    C’est cela qui est beau dans nos quartiers, fenêtre sur cours, les oiseaux qui chantent notre désenchantement, la grisaille qui met en lumière solaire une autre celle du bâti, et une troisième, la tristesse de l’étroitesse des conditions sociales réunis. Combien de marins, combien de capitaines déchus, déçu d’être bourru de colère face à tant d’indifférences et après on appelle ça la France.
    Relogement : on apprends même après 35 ans que ce qui nous appartiens de cœur ne nous appartient pas de fait, tous les mois un rappel de loyer nous rappelles a l’ordre du chèque apposé sur le carnet, et pendant ce temps, le bailleur baille sur notre bail, posé sur le comptoir je paye la note sous peine de rendre la clé avec comme clairon, le son en là mineur du déménageur ôtant mes meubles des quatre murs qui m’abritait et décrétant une catastrophe majeur.
    Je ne suis que locataire physiquement et psychologiquement un propriétaire et c’est à cette dernière que l’on s’attaque, on me méprise, me regarde de haut et moi je chute de plus bas et je ne m’en relève pas. On emporte ses souvenirs, ses rancœurs, ses douleurs, d’espoirs en leurres, on a tous droit au bonheur.
    J’espère que dans toute cette histoire à la triste fin, vous le trouverez ce chemin qui y mène

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s