La pauvreté & Ses enfants

J’espère retrouver bientôt mon optimisme à toute épreuve, en attendant voici ce petit texte  … 


La Pauvreté implorant ses enfants :


Mes enfants, écoutez :
Je suis la pauvreté, et malgré vos qualités
Vos vies seront marquées au fer des difficultés
A la résignation vous serez voués, ou vers la colère dévoyés
De l’abandon à l’humiliation, c’est amer de toutes façons
Votre silence vous enterre, la peur vous enchaîne
La colère vous déchaîne, et vous subirez la haine
La misère marquera vos fronts, les autres vous mépriserons
Et l’on montrera la laideur, en ne désignant que l’erreur
Mes enfants,
Je suis une malédiction à fuir, un mourant qui attire
Autour de moi, les vautours tournoient
Les menteurs, les hautains, les promoteurs
Les opportunistes, les carriéristes, les extrémistes
M’entourant de leurs ailes, d’hypocrisie mortelle
Fuyez-moi, Ô Fuyez ! Envolez-vous sans regrets
On volera même l’histoire, en effaçant Votre Mémoire
Fuyez loin ! Fuyez-moi ! Avant qu’on ne vous assène
Et vous noie de coups bas sur les devants d’une scène

La mère de tous vos maux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s