Relogement : J’en peux plus !

« Ne ressens la braise que celui qui marche dessus ».

C’est un proverbe (du bled) qui image parfaitement l’impossibilité pour l’autre de ressentir une douleur pourtant bien réelle.

Si pour certains le relogement est une opportunité. Pour d’autres comme moi c’est une situation qui s’enlise et qui déteint sur tous les aspects d’une vie en pause. Je rappel que l’annonce de démolition a été faite le 17/09/2015.

Depuis, je n’ai eu qu’une seule proposition qui a très mal tournée … Récemment, j’ai appris avec inquiétude qu’il y avait un délai réglementaire à partir duquel, on serait forcé d’accepter ce qu’on nous proposera (après 3 refus). J’espère ne pas en arriver là.

Je souhaite force et courage à tous les pauvres des quartiers populaires et d’ailleurs. L’hiver est rude mais le printemps finit toujours par arriver …

 

20170525_195418

9 commentaires sur « Relogement : J’en peux plus ! »

  1. Bonjour, Salam oualeykoum,
    Le relogement dans ces conditions est très souvent une très grande hémorragie au cœur, attaché au béton comme son propre sang car le bâti fait sens … Sens commun de toutes les émotions, moments intimes d’une famille qui s’agrandit, se déchire, s’enlace et s’embrasse, brasse le temps quand le temps passe, hélas il y a des événements qui nous arrachent au précieux affectueux bâtiment qui meurt avec un peu de nous la tête basse …
    Je connais et nous connaissons très bien au VAL FOURRE à MANTES-LA-JOLIE cette question depuis 25 ans et la chute des premières tours. Je me souviens avoir accompagné des familles dans le combat qu’elles menaient pour avoir des logements dignes et leur convenant en tout points.
    Lors d’une démolition d’une des cinq tours de notre quartier, je me souviens qu’elle était vide à l’exception d’un habitant qui avait décidé de se battre pour ne pas rester dans le quartier. Il a vécu seul avec ses enfants et sa femme pendant plus de 13 mois dans cette tour où le stricte minimum de services était de mise. Il refusait tout ce qui lui était proposé jusqu’à obtenir ce qu’il voulait, un HLM type maison individuelle sur VERSAILLES s’il vous plait ! C’était en an 2000. Depuis cette histoire, beaucoup voulurent l’imiter mais la mairie a durcit le ton : 3 propositions seront faites, au bout de la troisième vous êtes obligés d’accepter, sinon dehors …
    Comble du comble, une situation sur une tour voisine ou l’organisme HLM faisait des états des lieux de sorties sur un appartement promis à la démolition et dont le bailleur réclamait le paiement des dégradations via le chèque de caution (pour un appartement que l’on quitte contraint et forcé et à DÉMOLIR !!! Hallucinant …

    Pour finir, je vous soutiens chacune et chacun à aller jusqu’au bout de la démarche, de résister à toutes formes de pressions et de revendiquer vos droits et chasser le non droit.
    On ne quitte pas un bâtiment qui réfugia longtemps nombre d’âme sans état d’âmes, force et courage !

    Et veuillez pardonner ma longue absence de commentaires sur cet excellent blog, la spiritualité l’emporte sur le reste … A bientôt.

    VF

    Aimé par 1 personne

    1. Merci VF pour ce très beau commentaire emprunt de vécu de l’intérieur … Je n’ai rien d’autres à ajouter sinon encore Merci pour tous vos commentaires et témoignages. Ressourcez vous et à bientôt !

      J'aime

  2. Bonjour 🙂
    C’est faux… le coup des 3 propositions puis plus rien c’est faux… « ils » disent la même chose en pays basque mais c’est mensonger… ce n’est ni la loi ni l’esprit de la loi… vous avez droit à la Dalo (on a pas besoin des services de l’état pour le faire, téléchargez les documents sur le site de la préfecture et prenez un avocat)
    Bon courage
    Ne faites pas comme moi, battez vous des le départ, sinon vous resterez 15 ans en attente

    Aimé par 1 personne

    1. Pour les 3 propositions je crois bien qu’ils ont la loi de leur côté … Je n’ai eu qu’une seule proposition en 2 ans, je l’ai accepté mais ça c’est passé de façon très étrange pour moi. Pas de réponse de la commission d’attribution. C’est Oui puis Non puis on sait pas. .. C’est très difficile je suis passé par plusieurs phases : attente, Espoir, désillusion, colère, résignation. .. Ma situation n’est pas claire du tout et je dois vivre avec ce sentiment d’incertitude au quotidien. .. Je me battrai s’il le faut en attendant j’attends. Merci pour ce commentaire et vos conseils. J’en parlerai à mon avocat 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. La loi est sensée être la même pour tous sur tout le territoire national 😉
        Contrairement à ce que cherchent à nous faire croire certaines baronnies municipales

        Aucune administration n’a le droit de refuser d’appliquer la loi, à nous de le savoir et faire respecter nos droits

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s