Le Mal de nulle part

Ce soir, je publie un récit dans lequel d’autres, j’en suis certaine, se reconnaîtront complètement …

J’ai le mal de nulle part, le mal de n’être jamais à la bonne place. C’est vouloir s’accrocher quelque part, à une origine, à une histoire mais ne pas savoir à laquelle. J’ai bien une culture comme tout le monde mais elle est à cheval entre 2 rives. Et puis elle n’est pas vraiment reconnue, pas clairement identifiée, d’un côté ou de l’autre de la Méditerranée. Parfois même illégitime. Ma culture est hybride. Anormale ?

J’ai le syndrome de l’imposteur. Pour avoir baigné dans 2 mondes différents dès ma naissance. Peut-être même dès mon origine ? Deux mondes pas vraiment amis, ni tout à fait ennemis. Deux mondes si méfiants qui s’ils s’exprimaient se diraient mutuellement : « Je t’aime, moi non plus ». Les 2 univers c’était : chez moi (le bled) et puis l’école (de la république). J’en ressens encore clairement les souvenirs. Souvent, je n’entendais les professeurs du lycée que dans un flou sonore lointain. J’écoutais ma voix intérieure m’affirmer : « ici ça n’a rien à voir avec la maison, c’est un autre monde ». Je précise « prof du lycée » parce qu’au collège c’était la ZEP, ou la REP, bref le quartier. Là, c’était plus homogène, blanc ou noirs, quelles que soient nos couleurs, nous avions majoritairement, à peu près, le même état d’esprit …

Notre quartier, le lien entre ces 2 espaces si étrangers l’un de l’autre. Le quartier d’avant … J’ai le mal du quartier d’avant. Lieu où nos différentes cultures se diluaient savamment dans l’atmosphère et l’ambiance souvent joviale, parfois dramatique. J’avais le sentiment de faire partie d’un tout harmonieux, équilibré mais bien délimité. Un quartier qui s’est envolé au fil des départs, des nouveaux arrivants, des réhabilitations, démolitions et rénovations …

Adolescent, jeune, on s’attache à tout et à rien à la fois. On cherche des repères, des rails solides mais on évolue dans un flou perpétuel. On tente de revenir aux bases de l’histoire, du passé. Mais on découvre que c’est inadapté, dépassé … Et depuis, je cherche, je me cherche. Où est le vrai du faux, où est le bien, le mal. L’avantage de cet entre 2 c’est de se remettre en question. L’inconvénient : c’est épuisant de sans cesse réfléchir à ce que l’on est. Quand ce moi est en constante demande d’évolution …

Aujourd’hui et après toutes ces années, après toutes ces élections, mon mal de nulle part est bien plus ancré. Et quel que soit notre futur président-e le mal est déjà fait. Et ce sentiment de n’être jamais à la bonne place mais de prendre une place malgré tout, sera-t-il un jour défait ? Ou devrais-je un jour penser pardon d’exister ?

4 commentaires sur « Le Mal de nulle part »

    1. Oui, d’autres m’ont dit aussi s’y reconnaître.
      Vous avez raison d’aller au delà. Identifier la douleur, se comprendre et continuer à avancer. Merci VF !

      J'aime

  1. Aujourd’hui je porte un deuil et j’ai le mal de nulle part parce que nulle part ailleurs que nulle part je viens. Je viens de nulle part, des que je suis né on n’a fait un faire part. Je prends ma part de vie qui est loin d’être nulle mais en dehors du quartier ma présence est nulle et non avenue. Dans mon quartier, les gens viennent de toute part, cette cité est un monde à part ou nulle n’est censé oublier sa foi en un monde meilleur. Je me suis éloigné de la cite pour enterrer l’enfant qui y est né, j’ai eu le mal de le laisser nulle part, j’étais sur terre et lui sous terre, et puis comme dit LEFORESTIER il est né quelque part et La mort n’est qu’une petite part de sa vie avant sa résurrection. Je ne laisse pas mon frere nulle part, il va à El jannah, une destination suprême pour un être juste ayant contribué de sa juste part, sans nulle doute …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s