Temporiser et semer les graines de l’Amour

Le printemps d’un Amour

Toute l’eau ne suffirait à éteindre les braises de mon cœur qui se consume d’amour. La distance, ton absence m’éloigne chaque jour du décret sur ta vie

De cette nuit qui a fait germer dans l’obscurité de mon être et de ses cendres a fait renaître : l’espoir, la fleur la plus pure 

L’éclat qui fait sourire à l’aube, éblouir après un long chemin d’hiver. L’hymne à un printemps, un bourgeon, une éclosion murmurant : Je t’aime à la folie, passionnément


C’est le poème qu’a écrit le Sultan à Shéhérazade des milles et une nuit. Dans le célèbre conte, cette femme a su désamorcer la colère du Sultan et temporiser, puis, déjouer son sort grâce à son ingéniosité et celle de sa sœur. Elle a ainsi sauvé toutes les jeunes filles du royaume d’une mort cruelle et certaine en cultivant chaque jour les graines de l’espoir et de l’amour dans le cœur meurtri de son bien aimé …

En réalité ce poème est le fruit de mon imagination. Avec toute cette agitation électorale, je me suis évadée loin dans l’espace et le temps. J’ai aussi souhaité exprimer à travers ces vers l’Amour, la Renaissance et l’Espoir après le chaos et les cendres

Et pour revenir à la réalité, je trouve qu’il y a tellement d’initiatives positives (si on regarde le verre à moitié plein) qui germent çà et là en France et qu’il serait bien dommage qu’une guerre vienne tout décimer sur son passage …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s