Poèmes : La guerre parlant à l’homme

Mon éclosion enflamme un désaccord
Mon cheminement instaure la terreur
Mon dénouement est jonché de corps
Et mes histoires sont de vraies horreurs
Je suis la guerre cette épouvante
Celle qui trahit toutes vos attentes
Quand de nouveau vous m’acclamez
Je prépare lourdement mon armée
Avant de montrer ma laideur
Je prétexte vos belles valeurs
En ciblant vos vieilles rancœurs
Avec mes gants de velours je me glisse
Pas à pas, doucement je me hisse
Et dans un fracas me revoilà !
Je gronde et frappe çà et là
Je suis la guerre cette meurtrière
Celle que vous aviez bâti naguère
Je renais depuis la même colère
Je foudroie, décime et déracine
M’abats, châtie et assassine
En déversant l’hémoglobine
J’arrache les têtes, les bras …
Peu importe tout me va
Je me nourris de vos larmes et cris
Et de vos familles j’enlève la vie
Rien ne résiste à mon passage
Ni le vieux, ni l’enfant, ni le sage
En voulez-vous davantage ?!
Etes-vous marqué par l’oubli ?!
Il faut donc croire que oui !
L’histoire n’a pas servi vos consciences
Je progresse même avec la science

2 commentaires sur « Poèmes : La guerre parlant à l’homme »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s