Nouveau cap : « changer mon monde avant de changer le monde »

 

Merci à mes (presque) 100 abonnés de me lire et de me soutenir régulièrement. J’ai un grand besoin de vacances et de repos. De me recentrer sur mon organisation personnelle et familiale, sur l’essentiel. De faire le ménage dans ma vie. Cette année scolaire m’a usée. J’ai pris 10 ans … Mais c’est avant tout de ma faute. J’ai oublié de penser à moi et me suis éparpillée dans trop de choses à la fois.

Bonnes vacances à tous, à bientôt !


Safya

3 commentaires sur « Nouveau cap : « changer mon monde avant de changer le monde » »

  1. Changer mon monde avant de changer le monde … Tout est dit en une phrase tant je lis ma vie à travers ces mots. Tout pour les autres, les miettes pour soi quand il en reste … J’ai tant versé de sueur pour un labeur sans saveur que j’en ai oublié que j’étais à plus d’un titre une valeur, honorant un créateur mais survalorisant la créature. Investissement rentable pour l’au-delà mais terriblement cruel ici bas, on se donne, on se console mais on est démuni car au loin, c’est notre famille qui en prend un coup. Alors ce que tu écrivais Safya il y a encore 10 mois et toujours vrai aujourd’hui, la générosité est vecteur de bénédicité mais j’aime à dire aussi tristement que cela puisse être le cas, la générosité est le générateur de la morosité surtout quand la reconnaissance sait se montrer chez certaines personnes absentes. J’en ai l’habitude … Ton vrai havre de paix se situe dans ton foyer, il est le refuge des âmes apaisés qui ont besoin d’un amour surmultiplié, il est ta chair, ton sang, ta raison de vivre, tes enfants, tes valeureux mousquetaires de la DUCHERE.
    Merci pour le temps consacré à la mise en lumière de nos quartiers qui grâce à toi et tant d’autres rompront avec l’ombre des années sombres.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci VF. C’est toujours aussi complet 🙂 . Ce blog est un pur plaisir et un exutoire. C’est joindre l’utile à l’agréable. Et j’apprends également de vous, des autres. Même si c’est extrêmement minime. Il faut faire sa part. Comme disait le colibri qui essayait d’ éteindre le feu avec les gouttes prises dans son petit bec … 🙂 . Je sais pas si tu connais l’histoire

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s