Les ingrédients de l’echec – 2/2


« Accepter et reconnaitre sa maladie est un premier pas vers la guérison »

Mon quartier est souffrant et j’espère qu’on trouvera les solutions profondes à sa rémission …

La semaine dernière j’avais mis en relief des chiffres qui décrivaient la précarité monétaire et le capital culturel des Duchèrois comparés à la ville de Lyon.

Aujourd’hui je retranscris à nouveau sous forme de graphiques la suite des indicateurs de precarité tirés du document ci-joint.


 3. Inégalités de santé

  • Sur l’ensemble des secteurs hormis le Plateau (dans la moyenne de Lyon),
    une population qui reste vulnérable en terme de santé, malgré sa jeunesse

aldCPAM – ARS 2012


4. Dépendance aux dispositifs sociaux

  • Une population encore fortement dépendante des prestations sociales

dependance disp sociaux

CAF 2012


5. Mixité fonctionnelle

Rapport entre le nombre de postes salariés et le nombre d’habitants

  • Une mixité fonctionnelle à encourager

mixite fonctionnelleINSEE CLAP 2009 et RP 2010


6. Accès a l’emploi

  • La Duchère, fortement marquée par la crise de l’emploi avec des taux très élevés
    de non-emploi à la Sauvegarde (35%) et Balmont le Fort (28%)

taux de nonemploiRP INSEE 2010


  • Une population Duchéroise plus éloignée de l’emploi que la moyenne Lyonnaise

taux dinactifRP INSEE 2010


7. Fragilités jeunesse

     a. Accès à l’emploi des jeunes de 15-24 ans

  • La jeunesse Duchèroise est durement frappée par le non-emploi

fragilités jeune 1 INSEE RP 2010


     b. Mesure du niveau de scolarisation et du besoin en formation

  • Des jeunes déscolarisés précocement au risque de décrocher

fragilites jeune 2INSEE RP 2010


8. Fragilités familiales

  • Des familles monoparentales en proportion très élevée sur les secteurs
    Sauvegarde, Château et Balmont Le Fort

familles monoparentINSEE RP 2010


2 commentaires sur « Les ingrédients de l’echec – 2/2 »

  1. bonsoir Safya
    les tableaux que tu fournis illustrent bien que les habitants de la Duchère ont besoin d’être davantage aidés par les pouvoirs publics que les autres quartiers de Lyon, aussi bien en matiére d’éducation , de santé que dans le domaine social.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire. Mais je pense que la solution doit venir avant tout de nous même. Les pouvoirs publics avec toute la meilleure volonté du monde ne pourront rien pour nous si nous n’y croyons plus … Je ne demande pas à être aidée plus que les autres mais juste à être traitée comme les autres. Que les efforts soient priorisés sur le décrochage et la scolarité des jeunes parce que le décrochage génère avec lui pleins d’autres problèmes. Pas en mettant plus de moyen mais en réflechissant à des moyens plus efficaces.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s