Courir puis voler au stade de Balmont …


Plus jeune, entre 16 et 20 ans je courais régulièrement au stade de Balmont. Le petit portail blanc de l’époque était très souvent fermé. Le stade demeurait cependant accessible, j’escaladais très facilement cette petite cloison, le gardien de l’époque m’avait vu faire à plusieurs reprises et ne m’avait jamais fait de reproches. J’en avais déduit que c’était toléré …

Quand j’avais commencé à courir, j’étais atteinte d’asthme. D’après l’allergologue c’était un asthme d’effort lié à une allergie aux acariens et aux cafards. Parce qu’autrefois, les logements à la Duchère étaient aussi peuplés de cafards. C’était avant que la miraculeuse seringue à la goutte marron ne soit découverte et appliquée stratégiquement.

Je toussais à m’époumoner à la fin de chaque séance de jogging, mais la quinte passée, je me sentais beaucoup mieux. Je m’étais fixée l’objectif d’ajouter un tour de plus à chaque séance … Et au fur et à mesure, je toussais de moins en moins, et courais de mieux en mieux. A la fin, je courais au moins une heure presque tous les jours : environ 20 tours de 400 m, soit 8 km.

Ça me manque tellement … Ce que j’aimais par-dessus tout c’était le moment où je ne ressentais plus la fatigue, je crois que ça s’appelle un second souffle, et puis le meilleur c’était à la fin, quand je terminais en marchant et finissait avec des étirements … Après cela, je m’allongeais parfois sur la pelouse et admirait le ciel … En rentrant chez moi, j’avais l’impression de voler comme un oiseau libéré …

Au fil des mois, mon asthme avait diminué et puis cessé. Je n’ai jamais plus refait de crise d’asthme depuis. Je suis intimement convaincue que c’est le jogging qui m’a soignée et Dieu qui m’a guérie.

17 ans plus tard …

J’emmène mon fils au « But en or » tous les samedis. Cette activité sportive destinée aux enfants a lieu sur des petits terrains de synthétique situés à proximité de cette piste d’athlétisme. Et chaque samedi, je me remémore mon passé de joggeuse avec nostalgie …

portailbalmont
Portail actuel du stade de Balmont

Récemment, après avoir déposé mon petit, le portail devenu insurmontable et habituellement fermé était exceptionnellement ouvert pour je ne sais quelle raison … Je me suis timidement rapprochée, mais je n’ai pas hésité longtemps avant de pénétrer à l’intérieur de cette merveille ; cette immense étendue verte liée au rouge indélébile du sol et au bleu infini du ciel …

Je me suis lancée sans réfléchir et j’ai couru en me fixant d’emblée 10 tours. Malgré la douleur et la fatigue, et après toutes ces années sans pratique et en dépit de la contrainte des kilos en plus (+ 10kg depuis mon retour sur la Duch’) … Cela ne m’a pas empêchée d’être heureuse et d’apprécier chaque pas franchi avec difficulté.

J’ai aimé souffrir et suis prête à endurer ce doux supplice chaque jour  … Pendant que je courais je me suis surprise à chercher des passages dans le grillage fragilisé et endommagé à certains endroits, ceci afin de m’y introduire pour les fois suivantes, les jours où le portail serait fermé. Mais je me suis raisonnée, ça ne se fait pas, surtout pas à mon âge.

A la fin de mon 9ème tour, un homme entré par la porte des gradins a demandé à un groupe d’enfants qui comme moi avait profité de l’occasion pour improviser un match de foot, de sortir du stade. Je sentais qu’il me regardait aussi mais j’ai fait comme si je n’étais pas visée par cette consigne parce qu’il ne me manquait plus qu’un tour pour atteindre mon objectif.

A la fin des dix tours, j’ai ressenti ce merveilleux sentiment de liberté, c’était comme si je n’avais plus aucun souci et que la vie était devenue merveilleusement belle et colorée ! Il faisait beau, le ciel était bleu, dégagé, j’ai fait un tour de plus en marchant, je sentais à peine le confort de la piste sous mes pieds, j’avais à nouveau l’impression de voler … C’était une journée parfaite !

« c’est réservé aux clubs ! »

En sortant du stade, j’ai croisé 2 Messieurs qui sortaient de la halle Diagana, je leur ai demandé comment faire pour courir régulièrement au stade ou éventuellement à la halle. L’un d’eux m’a répondu sèchement : « c’est réservé aux clubs ! » et s’en est allé, mais l’autre s’est arrêté, m’a souri, m’a dit qu’il m’avait vu courir (c’était le monsieur des gradins que j’avais ignoré). Il m’a alors donné des conseils : sur la manière de respirer, des mouvements à ne pas faire pour reprendre son souffle … Dans son regard j’ai senti qu’il était ouvert et gentil.

Il m’a dit aussi que les abonnés de la halle couraient parfois au stade en fin d’après-midi, que le portail restait ouvert à ce moment là et que je pouvais y venir aussi, que je ne dérangerais pas. Il m’a par ailleurs conseillée de me renseigner à l’intérieur de la halle pour connaître leurs tarifs. Ce que je fis …

A l’intérieur de l’établissement, le surveillant m’a répondu aussi très poliment par contre je ne me souviens plus du tout de ce qu’il m’a dit. C’est étrange comme parfois quand les émotions prennent le dessus on n’écoute plus les mots, et on se met en mode d’observation et de perception de l’environnement (un peu comme un animal). Un sentiment d’étrangeté m’a envahie, je n’étais pas dans mon univers habituel, les sportifs qui passaient semblaient aussi surpris par ma présence. Je me suis sentie très vite intruse et j’étais très mal à l’aise. Je ne saurais exactement expliqué pourquoi …

Et puis je préfère courir à ciel ouvert … J’ai par ailleurs essayé de courir au nouveau vallon mais j’ai une phobie des chiens qui y sont très souvent lâchés, sans laisses, ni muselières …

Pour finir, si par hasard une personne de la ville de Lyon lisait ce texte …

S’il vous plait, pourriez-vous nous faire un petit portail plus facile à escalader  :-), ou bien nous aménager ne serait-ce qu’une petite heure par semaine durant laquelle le portail resterait ouvert, vous réaliseriez l’un de mes rêves les plus chers : courir à nouveau au stade de Balmont et m’envoler …


 

9 commentaires sur « Courir puis voler au stade de Balmont … »

  1. Bonsoir Safya

    j’ai lu tous tes articles depuis que tu as créé ce blog et je trouve qu ils sont tous trés interessants.
    Cependant , ton article d’aujourd hui est différent : il ne traite pas d’un probléme de société ou de la vie quotidienne des quartiers .
    En fait , ce n’est pas un article, c’est de la Littérature ! 🙂
    on dirait une page de roman écrit par un écrivain;
    il y a de la poésie, de l’humour, des émotions dans ce que tu écris: en te lisant, j’ai l impression de courir et de ressentir les sensations que tu décris.
    tu es vraiment douée pour l’écriture Safya!
    j’espére sincèrement que tu vas vite nous mettre en ligne une nouvelle œuvre marquée du sceau de ton inspiration !
    A très bientôt j’espére !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour et merci pour votre commentaire !
      Mais vous abusez quand même un peu 🙂 … Pour ce qui est de ce dernier billet de blog, j’ai voulu lui donner une teinte plus gaie pour changer des problèmes du quotidien … Et comme je ne suis ni écrivain, ni journaliste, ni poète … Ca me donne la liberté d’écrire comme j’en ai envie selon l’inspiration (ou pas) du moment. Cela dit ce dernier article de blog relève un problème majeur dans nos quartiers, à savoir le manque d’activité physique des personnes vivant dans la précarité. Je résume et simplifie mais en plus d’être pauvres, nous sommes souvent en surpoids voir obèses … Récemment un pharmacien du quartier m’a même révélé que nous souffrions aussi plus de diabète que la moyenne. Le stress, le fait d’avoir tout à disposition juste à côté, de ne pas faire de sport souvent par manque de moyen et de temps, de manger des produits de moins bonne qualité … Sont plusieurs facteurs qui font pencher la balance du mauvais côté, et qui diminuent notre capital santé …

      J'aime

  2. Encore un joli texte! Chouette! Merci! Moi aussi, j’en profite au cas où quelqu’un de la ville de Lyon ou de la Métropole venait à passer par ici: ouvrez les stades! En grand! Pour tous! Et le dimanche aussi!

    J'aime

    1. Merci Mag ! Oui, moi j’aimerais juste une petite heure ou 2 par ci par là, il arrive que les stades toujours ouverts et trop accessibles soient salis ou dégradés. C’est le cas des petits synthétiques du « But en or » ( Sport dans la ville) à proximité. C’est malheureusement devenus aussi un endroit où les gens des établissements avoisinants mangent et surtout salissent et y laissent leurs poubelles. Et les jours où nos enfants y jouent c’est parfois plein de déchêts … C’est tellement dommage …

      J'aime

  3. Pas forcément les déchets quand c’est ouvert tout le temps. Il y a un stade en bas de chez moi, ouvert librement tous les jours de la semaine (mais pas le dimanche :/), et c’est chouette de voir les gens profiter de cet espace: il y en a qui font du basket, d’autres du foot, d’autres de l’athlé, et d’autres juste qui pic-niquent ou regardent les enfants jouer. J’aime bien, c’est tranquille comme endroit. Et ça n’est jamais sale. Après, grosse différence: il y a un gardien qui habite sur place, j’imagine que ça dissuade les gens de faire n’importe quoi.

    J'aime

    1. C’est bien. Oui c’est au cas par cas. A l’occasion je ferai un billet avec photos où on voit comment certaines personnes des établissements scolaires voisins et peut être d’ailleurs salissent après avoir mangé.

      J'aime

  4. Je viens encore de passer un bon 1/4 d heure en lisant ton dernier texte. Oui tu ecris très très bien, je confirme, je ne suis pas capable d en faire autant. En plus, tu m’as fait éclater de rire quand tu demandes une petite barrière plus facile à escalader! Quelle fraîcheur. ….
    A propos du sport et des problèmes de santé que tu évoques, te rends tu compte que tu es l’ambassadrice rêvée ? C est un vrai problème effectivement, et toi, tu es bien mieux placée que moi où d’autres pour les entraîner, que ton exemple soit suivi. Franchement, tu es une sacrée personne ! J ai hâte de vous revoir toutes pour une vraie rencontre. Bonne nuit, et bon w.e. pour info, je vais demain toute la journée à Paris pour les conseils citoyens. Il y a un collectif national qui organise des ateliers. J’espère surtout y glaner des infos sur ce qui se passe dans les autres villes et quartiers.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s