Vivre dans un logement que l’on doit quitter bientôt – 4/4


L’espoir « des misérables » des 500


Je ne vais pas submerger mon blog avec l’histoire de mon relogement puisqu’ à la base je ne l’ai pas créé pour cela. Mais en même temps il y a tellement de chose à dire qu’il faut qu’elles soient écrites … Mais ailleurs.

C’est pour cela que nous avons décidé en tant que représentantes du collectif des bâtiments 520 et 530 de créer un autre blog que l’on appellera soit  « Les misérables des 500 », soit « L’espoir des 500 », ce sera aussi le nom de notre collectif.

La réunion pour la création du collectif s’est très bien déroulée, nous étions 3 locataires (et voisines) et avons été accueillies par Aurélie; responsable du service prévention et vie sociale à Grand Lyon Habitat, Christophe; directeur adjoint du GPV et Anne Sophie; chargée de concertation au GPV.

Nous avons abordé essentiellement le sujet du relogement et de la charte que Grand Lyon Habitat et d’autres bailleurs se sont engagés à honorer.

Pour résumer ils nous ont dit que nous bénéficierons d’un suivi personnalisé tout au long du processus de relogement. Afin qu’au final nos attentes en termes de logement soient satisfaites au mieux.

Nous avons quant à nous abordé l’impression d’abandon dont beaucoup de locataires des barres 520 et 530 se plaignent. Un ressenti qui alimente nos inquiétudes au sujet de notre avenir.

En ce qui concerne notre collectif, nos objectifs et idéaux sont :

  • De nous rassurer ainsi que l’ensemble des locataires destinés à être relogés
  • D’améliorer et de fluidifier les échanges entre les locataires et GLH
  • De réunir et lister les problèmes liés au cadre de vie, les problèmes individuels récurrents … pour les transmettre au personnel de Grand Lyon Habitât.

Tout ceci dans la mesure de nos possibilités et de nos disponibilités. Nous espérons être un petit plus pour notre zone, mais bien entendu nous n’avons pas la prétention de nous substituer ni au personnel, ni aux services de Grand Lyon Habitât.

Nous nous réunirons environ tous les 3 mois avec la même équipe, plus Mr Mazoyer (du service de la mobilité à GLH) pour faire le point au GPV. Nous les remercions de leur accueil et de leur écoute.

Un commentaire sur « Vivre dans un logement que l’on doit quitter bientôt – 4/4 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s