Relogement : mon diagnostic personnalisé


Je ne critique pas Grand Lyon Habitat dans sa globalité, je les préfère même à d’autres bailleurs et à certaines régies privées, mais je me dis qu’ils ne se rendent peut être pas compte de ce que le relogement suscite chez un relogé, car moi-même je ne le savais pas avant de le vivre.

J’ai été un peu agacée par cette idée d’un premier diagnostic et par la formulation rapide de 3 souhaits … Alors quand j’ai reçu la grande enveloppe qui contenait mon dossier de relogement je l’ai ouverte et mise de côté (je crois même l’avoir perdue). Parfois c’est comme ça que je fonctionne quand un truc me saoule je fais tout pour ne plus y penser.

Mais même si je ne voulais pas y penser mes voisines et amies me le rappelaient tous les jours : « t’as vu les consultantes ?» et moi de répondre «non j’ai pas encore appelé » … Et puis le 27 octobre j’ai reçu un courrier m’avertissant que l’une d’elle était venue chez moi, moi je n’y étais pas (on ne m’avait pas prevenue avant). Une semaine plus tard je venais de récupérer mon petit à l’école et j’étais en bas de mon allée lorsqu’une dame en est sortie et la voisine avec qui je papotais m’a dit : « C’est elle la consultante ! » Alors je l’ai interpelé et elle m’a dit : « Ah c’est vous Mme … Je descends justement de chez vous » je lui ai alors répondu d’un air agacé « et bien non je n’y étais pas puisque je suis partie cherché mon petit à l’école» …

Bref, j’ai compris malgré moi qu’il fallait que j’appelle pour me faire diagnostiquer. Je devais surement faire partie des derniers à l’avoir été. Dans un élan de courage et de lucidité, j’ai envoyé un mail à la consultante d’Apertise Conseil; celle que j’avais rencontré lors de la réunion « les investis de «Chicag» oups de «l’Alizé» » :-). Je lui ai écrit que comme elle m’inspirait plutôt confiance j’aimerais avoir affaire à elle, elle me rappela le jour même … Mais nous convînmes d’un RV avec une de ses collaboratrices.

Elle m’a rappelé que GLH avait des impératifs à respecter, je lui ai alors répondu que moi aussi j’avais des impératifs et que nos vies étaient tout aussi importantes. Je lui ai dit que mon but n’était pas de me révolter ou de créer des problèmes, mais tout simplement de protéger ma famille, que j’avais encore 2 ans pour partir … Elle a tenté de me rassurer mais cette fois ci ça n’a pas vraiment été le cas.

Ils nous ont annoncé hier qu’ils allaient détruire nos logements et aujourd’hui je dois déjà formuler un choix … Je ne ferai pas les choses dans la précipitation, il s’agit de la vie de mes enfants et de la mienne. ET NOS VIES ONT AUTANT DE VALEUR QUE CELLES DE N’IMPORTE QUI D’AUTRES !

Mes impératifs :

Mes enfants : leur scolarité, leur santé, leur éducation afin d’en faire des humains responsables … Parce que s’ils dérapent on ne leur fera pas de cadeaux …

Moi : ma formation, mon insertion professionnelle afin de trouver du travail …

Je penserai plus sérieusement à mon déménagement une fois que la scolarité de mes enfants sera moins fragile, c’est-à-dire à la fin de cette année scolaire. Ils ont fait de gros progrès, se sont calmés … Avant d’avoir cet appartement nous vivions à 6 dans un T2 et avant ça c’était pire encore … Oui nous revenons de loin, et aujourd’hui on se pose enfin, alors je ne vais pas tout gâcher parce qu’on doit vider les lieux.

Et puis je ne sais pas encore ce que je veux. Et ma situation sociale n’est pas définitive. Je souhaite élever mon niveau de vie, afin d’offrir une vie meilleure à mes enfants. C’est vrai ! Pourquoi devrais-je à nouveau déménager dans un vieil immeuble ? Quel intérêt ai-je à emménager à nouveau dans du vieux ? Tous ces éco-immeubles flambants neufs construits sous nos yeux dans des chantiers bruyants me donnent envie et j’aimerais pouvoir y vivre aussi … Malheureusement aujourd’hui mes revenus ne me le permettent pas, alors je dois absolument oeuvrer pour améliorer nos vies et pour ça je dois me former et trouver un travail …


2 commentaires sur « Relogement : mon diagnostic personnalisé »

  1. Tout d’abord, laissez-moi vous féliciter pour votre blog à la fois très intéressant et très agréable à lire.
    Ensuite, ça ne sera sans doute pas assez rassurant pour vous, mais sachez que Grand Lyon Habitat mesure tout à fait le chamboulement que peut représenter le relogement. C’est l’un des bailleurs qui a le plus œuvré lors de la rédaction de la Charte du relogement du Grand Lyon, que cela fait près de 15 ans que ses personnels sont rompus à l’accompagnement des ménages relogés et surtout que vos objectifs personnels, s’ils sont plus que louables, ne sont pas incompatibles avec les objectifs qu’il poursuit…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s