Vivre dans un logement que l’on doit quitter bientôt – 1/4


Et dans lequel on vient « à peine » d’emmenager …

Nous allons être délogés/relogés, c’est la décision prise et annoncée officiellement le 17/09 par Grand Lyon Habitat à la réunion d’information sur la phase 2 du projet urbain de rénovation de la Duchère. Les explications qui justifiaient la démolition de nos bâtiments semblaient logiques et se voulaient rassurantes mais j’ai quand même ressenti une crainte … Notamment lorsqu’une hausse des loyers a été évoquée.

Je m’aperçois que c’est très anxiogène comme situation. Je n’arrive plus à me projeter dans l’avenir, par exemple : j’ai voulu acheter un grand miroir à fixer mais une petite voix interne m’a dit « n’achète plus rien, ça sert à rien tu vas partir bientôt » alors je l’ai reposé. Pourtant avant l’annonce officielle j’étais inquiète aussi, mais plutôt réjouie de cette rumeur.

Une fois officialisée ce que je ressens est différent. Comme une impression de perte de contrôle, une méfiance aussi (injustifiée je l’espère) à l’égard des décideurs. Une habitante du quartier m’a dit : « ils veulent enlever tous les arabes de la Duchère, ils veulent que ce soit comme Ecully, Champagne … ».

Qu’allons-nous devenir ? Quand est ce que toutes ces démolitions et tous ces chantiers cesseront enfin ? J’ai refait toute la peinture, acheter des nouveaux meubles en panneaux de particules (à ne monter qu’une seule fois), je les ai montés toute seule durant tout l’été dernier à une allure de fourmi, patiemment chaque jour un peu, mais motivée et heureuse d’avoir enfin mon chez moi que j’ai eu tellement de peine à obtenir.

Enfin, nos repères que nous venions à peine de reconstruire sont à nouveau brouillés, nous plongeant une nouvelle fois dans l’incertitude et le flou. Cette vie est épuisante … Mes enfants sont également inquiets, pauvres petits ils ne veulent pas quitter leur nouveau quartier auquel ils se sont déjà attachés, ils m’ont dit soucieux et agités « Maman on reste là on s’en fout » moi je les ai regardé impuissante «on ne peut rien faire mes enfants, on aura mieux inchallah».

barre 530
Immeuble 530 faisant partie du plan de démolition du quartier « les 500 » à la Sauvegarde.

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s